La Bretagne à vélo : Entre terre et océan 

Parcourir la Bretagne à vélo est un vrai plaisir, avec des kilomètres de routes côtières pittoresques et de nombreuses options pour faire du vélo à l’intérieur des terres le long des canaux et des voies vertes, explique Harold Mewes.

La Bretagne est une terre d’accueil pour tous les cyclistes. Voyons dans ce guide tout ce qui fait de cette région une idée originale de cyclisme.

La Bretagne à vélo : Profitez des voies vertes Bretagne

La Bretagne à vélo : Profitez des voies vertes Bretagne

Les deux lignes de ferry transmanche qui vous amènent directement en Bretagne sont idéales pour les cyclistes : Plymouth/Roscoff et Portsmouth/St-Malo. À Roscoff, il y a une piste cyclable « route tranquille » qui commence à la sortie du port, d’abord sur un chemin le long de la voie ferrée ; et à Saint-Malo. 

Vous n’avez pas besoin de quitter le port pour trouver le service de bateau qui traverse l’embouchure de la Rance jusqu’à Dinard, et vous embarquer sur le système des voies vertes, des pistes cyclables sur les anciens chemins de fer et les chemins de halage des canaux, sans circulation automobile, qui donnent accès à presque toutes les parties de la Bretagne. 

Le système ferroviaire actuel, qui encourage les cyclistes à l’utiliser, a des terminus à Roscoff et à Saint-Malo.

L’une des premières choses que l’on remarque en Bretagne, surtout si l’on arrive à son extrémité ouest, c’est la légèreté du trafic. C’est là que la Bretagne marque des points, car avec une densité de population inférieure à un tiers de celle de l’Angleterre, il y a beaucoup de possibilités de circuler librement sans avoir l’impression de gêner les autres. Il y a de vastes zones de campagne à explorer, souvent très belles et parfois assez sauvages.

La Bretagne à vélo : Quand organiser des vacances

Les meilleurs mois pour faire du vélo sont généralement mai et juin. Ces dernières années, les mois de juillet et d’août, qui sont les mois les plus chargés en vacances, ont été un peu indifférents du point de vue de la météo, mais septembre peut être ensoleillé et même octobre offre des journées claires et lumineuses, bien qu’il fasse de plus en plus froid et que les pistes soient un peu boueuses.

Où faire un parcours velos en Bretagne ?

La Bretagne a une sorte d’histoire d’amour avec le vélo. Le Tour de France y passe fréquemment et les automobilistes sont étonnamment tolérants à l’égard des groupes de cyclistes qui sillonnent les routes les week-ends et les jours fériés. 

En effet, le cyclisme est l’un des sports les plus populaires en Bretagne, que ce soit sur route ou en dehors. Il est également reconnu comme un élément important du tourisme.

Les villes de Rennes (Velo Star) et de Vannes (Vélocéa) ont des systèmes de location de vélos publics, mais vous devez vous inscrire à l’avance et payer une caution. Brest est un peu un cauchemar pour se déplacer, ce n’est donc pas l’endroit idéal pour une visite tranquille en deux roues : le petit centre congestionné de St-Brieuc est mieux vu à pied. Quimper est en train d’améliorer son offre pour les cyclistes.

Les organismes touristiques de Bretagne ont travaillé dur pour promouvoir le cyclotourisme, ce qui a permis de transformer des centaines de kilomètres d’anciennes lignes de chemin de fer et de chemins de halage de canaux en voies vertes, ouvertes à tous, des utilisateurs de fauteuils roulants aux rollers, mais surtout adaptées aux cyclistes. 

De nombreux circuits balisés pour des randonnées d’une journée ou d’une demi-journée ont été aménagés par les autorités locales, et des centres pour le VTT (Stations VTT) sont gérés par les affiliés locaux de la Fédération Française de Cyclisme .

Le cyclotourisme de longue distance en Bretagne n’est pas seulement possible, il peut être fait en grande partie hors route. Vous pourriez facilement passer deux semaines le long des 365 kilomètres du canal de Nantes à Brest, en longeant des eaux tranquilles sans autre circulation que celle des voitures ou des camionnettes qui ont permis l’accès aux écluses.

Pour un mélange de canal et d’ancienne voie ferrée, les voies vertes offrent un réseau d’itinéraires qui peuvent vous emmener de la ville de Rennes aux hauteurs des Monts d’Arrée. La V7 de Morlaix à Carhaix et la V3 de Malestroit à Questembert sont particulièrement pittoresques. Au nord, la V3 vous emmène également à la ville médiévale fortifiée de Dinan, à 30 km au sud de Saint-Malo. 

Il existe également de nombreux circuits balisés pour des randonnées d’une journée ou d’une demi-journée, la plupart en rapport avec le VTT. Le cyclisme français étant un sport national très organisé, vous bénéficiez de la même classification des circuits VTT (vert, bleu, rouge et noir) que dans le reste de la France. 

Des sites de VTT ont été créés en collaboration avec les offices de tourisme et les autorités locales dans toute la Bretagne, et la liste ne cesse de s’allonger : pour une carte utile de leur emplacement, voir le site Randobreizh.

Dans certaines régions, il existe des circuits non VTT destinés plutôt à des sorties familiales : dans ce cas, le degré de difficulté, le code de couleur éventuel et la signalisation de l’itinéraire peuvent revêtir un aspect plus local selon l’autorité qui l’a mis en place, généralement le département. 

Même les circuits VTT peuvent être suivis sur un vélo tout chemin ou un vélo de randonnée, et si le parcours devient trop difficile, pour vous ou votre monture, vous pouvez descendre et découvrir l’autre grande activité de plein air : la marche.

Se rendre en Bretagne

La Bretagne est l’une des régions les plus accessibles de France, grâce à ses ports de ferry et à son réseau ferroviaire. Vous profitez toute l’année un vaste programme de services au départ de plusieurs ports. Des services vers la Bretagne et d’autres ports du nord de la France sont mis à votre entière disposition. Ils offrent de bonnes voies d’accès. 

Hébergement et séjour Bretagne

Il est conseillé de réserver votre hébergement à l’avance, surtout en juillet et en août. De nombreux B&B ou chambres d’hôtes sont gérés par des anglophones et peuvent souvent être trouvés sur Internet..

La Bretagne à vélo : Planification et soutien

Vous pouvez trouver sur Internet suffisamment d’informations pour une planification rudimentaire. Par exemple, vous trouverez des informations sur les magasins de location de vélos près des gares sur la carte interactive de la SNCF. Cherchez une carte interactive très utile, à partir de laquelle vous pouvez accéder à des informations sur tous les types d’hébergement le long des principaux itinéraires cyclables (voies vertes), et qui vous indiquera quels sont les hébergements offrant des installations spéciales pour les cyclistes.

Si, à votre arrivée en Bretagne, vous manquez d’équipement ou de vêtements, demandez à être dirigé vers le guide le plus proche. 

Les ateliers de réparation de vélos sont nombreux en Bretagne, mais il est préférable de s’adresser à l’office du tourisme local pour les trouver. Il en va de même pour la location de vélos, de nombreux campings et hébergeurs proposent la location de vélos, tout comme certains offices de tourisme qui possèdent même des centres spéciaux vélo où vous pouvez louer des vélos et obtenir tous les itinéraires VTT locaux, etc.

En fait, les vrais offices de tourisme avec de vraies personnes derrière le comptoir font un bon travail d’information comme les sites Web français. 

Si vous avez besoin d’informations rapidement, il est préférable de téléphoner à l’office du tourisme concerné et de continuer à poser des questions jusqu’à ce que vous ayez toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin. En France, on répond généralement aux courriels lentement, voire pas du tout, et avec le moins d’informations possible. 

Vous pouvez aussi vous procurer un guide qui couvre suffisamment de terrain pour vous occuper suffisamment longtemps pour des vacances moyennes et comprend des listes d’hébergement. 

Des vacances à vélo en Bretagne sur mesure

Vous roulez principalement sur des petites routes de campagne. De Rennes à Dinard, l’itinéraire emprunte l’ancien chemin de halage des bateaux : c’est fantastique !

Découvrez les différentes facettes de la Bretagne, des plaisirs de l’océan à l’histoire bretonne.

Ces vacances à vélo sont un mélange de nature et de culture : vous passerez devant le Parlement de Rennes, longerez la baie du Mont-Saint-Michel et traverserez les remparts de Saint-Malo.

Vous roulez principalement sur des petites routes de campagne. De Rennes à Dinard, l’itinéraire emprunte l’ancien chemin de halage des bateaux : c’est fantastique ! Les villages de pêcheurs offrent des vues magnifiques sur la Rance.

Ce circuit vélo vous fait non seulement découvrir le côté maritime de la Bretagne en vous conduisant le long de la Côte d’Emeraude jusqu’à Cancale puis à travers la Baie du Mont-Sant-Michel jusqu’à l’abbaye du Mont-Saint-Michel.

toutefois, ce tour à vélo vous fait également découvrir l’arrière-pays médiéval de la Bretagne avec les belles villes de Fougeres et de Vitré.

Jour 1 : Rennes

Rennes est la jeune et vibrante capitale de la Bretagne. Faites un tour le long des rivières Ille et Vilane pour avoir un aperçu de la ville. La majeure partie de la ville a été détruite par un incendie en 1720, mais des sections originales subsistent. Le centre ville est animé par des maisons à colombages aux couleurs variées. Dégustez une délicieuse crêpe, une spécialité de la région.

Jour 2 : Rennes – Hédé

Commencez votre randonnée à côté du pittoresque canal d’Ille et Rance et vous atteindrez bientôt l’ancien chemin de halage. Suivez cette route et vous verrez de nombreuses maisons du canal amoureusement décorées de fleurs. Le canal est maintenant une voie de navigation populaire pour les bateaux de plaisance. 

Il est toujours intéressant de regarder comment les bateaux sont levés ou abaissés dans les nombreuses écluses le long du canal. Continuez à rouler jusqu’à ce que vous atteigniez Hédé et ses onze écluses.

Jour 3 : Hédé – Dinan

Hédé - Dinan

Continuez le long du canal et du chemin de halage. Prenez le temps de découvrir la ville médiévale de Léhon avec sa splendide Abbaye Royale.

À Dinan, ne manquez pas de jeter un coup d’œil à la Tour de l’Horloge, haute de 43 mètres, qui se compose à la fois d’un donjon et d’un clocher.

Jour 4 : Dinan – Saint-Malo

Ce matin, votre itinéraire quitte le chemin de halage pour vous enfoncer dans la campagne pittoresque à travers des forêts et des jardins bien entretenus. La piste est assez plate puisque le chemin était une ancienne ligne de chemin de fer. En arrivant dans la ville de Dinard, jetez un coup d’œil aux belles demeures qui surplombent l’océan.

Depuis Dinard, prenez le ferry pour Saint-Malo, l’ancienne cité des corsaires ! La traversée en ferry entre Dinard et Saint-Malo est incluse.

Jour 5 : Saint-Malo

Passez cette journée de repos en explorant tout ce que Saint-Malo a à offrir. Promenez-vous dans les luxueuses demeures, les fortifications de la ville ou le port avec ses voiliers.

Traversez les petites routes de la campagne verdoyante jusqu’à la Côte d’Émeraude, où vous bénéficierez d’une vue imprenable sur le port de Cancale. Vous pourrez même apercevoir la baie du Mont-Saint-Michel.

Descendez à vélo jusqu’au port et commandez quelques-unes des célèbres huîtres locales. Vous regagnez ensuite Saint-Malo par la route du littoral, le long de laquelle vous pourrez faire quelques pauses sur les petites plages dispersées entre la Pointe du Grouin et la cité des pirates.

Jour 6 : Saint-Malo – Dol-de-Bretagne

La balade d’aujourd’hui vous emmène le long des plages sauvages et sablonneuses du Mont-Saint-Michel. Roulez à votre rythme tout en contemplant la magnifique abbaye. Vous pouvez profiter d’activités nautiques à Hirel ou traverser directement la campagne à vélo jusqu’à Dol-de-Bretagne. 

Cette ville médiévale est dominée par l’imposante cathédrale du XIIIe siècle. Grimpez sur la Tour-Notre-Dame pour bénéficier d’une vue exceptionnelle sur la région.

Jour 7 : Dol-de-Bretagne – Mont-Saint-Michel (Pontorson)

Préparez-vous, votre étape quotidienne vous emmène à l’abbaye du Mont-Saint-Michel, mondialement connue ! Ce monastère médiéval défiant la gravité vous étonnera lorsque vous explorerez ce bâtiment massif.

Jour 8 : Mont-Saint-Michel (Pontorson) – Fougères

Suivez les rives du Couesnon qui serpente à travers la campagne et les petits villages typiques de Bretagne.

Vous arrivez à Fougères, une belle ville médiévale. Aux confins de la Bretagne, du Maine et de la Normandie, Fougères était l’une des plus importantes places fortes d’Europe au Moyen Âge. L’impressionnante forteresse témoigne encore de cet âge d’or.

JOUR 9 : Fougères – Vitré

De Fougères, vous arrivez à Vitré par une piste cyclable confortable. Vitré est une autre ville étonnante qui a magnifiquement conservé son aspect médiéval.

Sur la rive gauche de la Vilaine, un éperon rocheux porte la spectaculaire forteresse triangulaire et les riches demeures de la ville haute. Ne manquez pas la rive droite où les pentes abruptes abritent le faubourg à pans de bois du Rachapt, préservé au XXe siècle grâce à ses tricoteuses.

La Bretagne à vélo (Bretagne cyclisme) – Foire Aux Questions (FAQ)

Pourquoi faire du vélo en Bretagne plutôt que dans une autre région de France ? 

Nous vous proposons les meilleures adresses pour faire du vélo et la Bretagne compte parmi ces endroits. et nous nous y tenons. 

Peut-on faire du vélo toute la semaine sur le canal de Nantes à Brest ?

Oui, le canal est praticable à vélo sur toute sa distance, 172 miles, et c’est vraiment magnifique. Les gens parlent souvent du Canal du Midi, mais après avoir comparé les deux, le Canal de Nantes à Brest est d’un autre niveau et vraiment le meilleur de France. Pour les familles avec de jeunes enfants, ou pour ceux qui veulent faire du vélo loin de la faible densité de trafic de la Bretagne, c’est l’idéal. 

Le canal de Nantes à Brest ou la Bretagne à vélo ?

Le canal de Nantes à Brest est généralement plat… Ça a l’air bien, mais le problème est que si vous ne vous arrêtez pas, vous ne vous reposez jamais, vous pédalez, pédalez, pédalez. Vous ne vous échauffez jamais et il est difficile d’établir un rythme. Vous êtes également assis  » à plat  » sur le vélo dans la même position toute la journée, ce qui devient inconfortable. 

La surface est assez bonne, typique d’une piste cyclable en cendres la plupart du temps, mais elle est plus lente que le goudron, et donc plutôt que d’être plat, c’est comme faire du vélo en légère montée toute la journée…

Comme tout canal, il a tendance à suivre le terrain plutôt que d’aller d’un endroit à l’autre. Ainsi, il faut parfois parcourir 30 km pour en parcourir 15 en ligne droite. Cela signifie également que là où un chemin de campagne a tendance à aller de village en village, le canal a des sections allant jusqu’à 25 miles où vous ne verrez pas âme qui vive, trouver un endroit pour boire ou manger. 

L’une des joies de la Bretagne est le passage constant par les petits villages, les bars et les restaurants à l’heure du déjeuner, les vieilles églises, les boulangers, etc.

Tout Pour votre mobilité
Logo
Enable registration in settings - general