Faire du vélo enceinte : astuces et précautions 

Faire du vélo enceinte ? Vous ne savez plus où donner de la tête, alors ne cherchez plus !

C’est un fait que le rapport vélo et grossesse vous permet de rester en forme et de vous préparer à l’accouchement. Si vous voulez faire de l’exercice sur votre vélo pendant votre grossesse, faites-le. Nous ne voulons pas entrer dans la controverse qui entoure le fait d’être une cycliste enceinte, mais plutôt vous soutenir si vous souhaitez le faire.

Faire du vélo enceinte, oui c’est possible !

Faire du vélo enceinte : astuces et précautions  1

Faut-il continuer à faire du vélo enceinte ? Oubliez les discours alarmistes ! Le rapport vélo et grossesse est une question de bon sens, et cela présente de nombreux avantages pour la santé de la mère et de l’enfant.

Restez modérée

Lorsqu’il s’agit de faire du vélo enceinte, le conseil général est de continuer à faire ce que vous faisiez avant de tomber enceinte. Pour un triathlète de niveau Ironman, cela peut être une sortie à vélo de deux heures. Pour une personne qui débute, cela peut être une promenade de 30 minutes.

Vous devez rester dans votre zone de confort. Ce n’est pas le moment d’essayer de battre des records ou de repousser vos limites. Les médecins ne fixent plus de limites de fréquence cardiaque (il y a des années, ils fixaient le plafond à 140), mais recommandent plutôt de modérer vos efforts (c’est-à-dire que vous pouvez encore parler pendant que vous roulez).

Les femmes enceintes devraient viser 150 minutes ou plus d’exercice modéré par semaine, et l’exercice peut en fait réduire les risques de complications pendant la grossesse

Prenez les choses en main, trimestre par trimestre

Encore une fois, chaque grossesse est différente, et vous vous sentirez différente tout au long de votre grossesse à chaque fois. En général, le premier trimestre est le moment où les hormones changent radicalement, où votre corps fait des efforts supplémentaires pour établir la grossesse et créer le placenta , et où vous êtes le plus susceptible de souffrir de nausées matinales, de fatigue et d’un sentiment général de « je ne me sens pas moi-même ». 

En général, le malaise du début s’estompe à l’approche du deuxième trimestre, et vous retrouvez votre énergie. C’est peut-être à ce moment-là que vous vous sentez le mieux sur le vélo. C’est peut-être aussi le moment où vous commencez à grossir et où votre centre de gravité change, alors restez à l’écoute de ce que vous ressentez.

De même, bien sûr, pour le troisième trimestre. Vous vous sentirez en fait plus stable sur la selle. Cependant, au huitième mois, vous pouvez vous sentir tellement lourdes, même en essayant de monter sur votre vélo. Faites ce qui vous semble bon pour vous !

Accordez-vous plus de temps… et d’espace

Il va sans dire que vous serez un peu plus lente à mesure que votre ventre grossit et que vous aurez moins de place pour respirer profondément. Il y a une petite personne qui grandit en vous et qui absorbe une partie de l’énergie supplémentaire que vous utiliseriez pour pédaler. Vos boucles habituelles vont commencer à prendre plus de temps, alors planifiez-les en conséquence et raccourcissez-les si nécessaire.

Bien que la prise de poids vous rendra un peu plus lente dans les montées et que vous prenez moins de risques dans les descentes, vous serez toujours capable de vous lancer des défis et de travailler dure.

Vous allez être plus grande et plus lourde physiquement, ce qui a un impact sur le maniement de votre vélo. Vous aurez également besoin de plus de temps pour ralentir et vous arrêter. Vous aurez peut-être plus de mal à prendre les virages. 

Les pistes cyclables, les routes ouvertes et les chemins de fer peuvent être vos meilleurs amis durant ces derniers mois

Peaufinez votre silhouette

Faire du vélo enceinte : astuces et précautions  3

À mesure que votre bosse grossit, vous aurez peut-être plus de mal à vous pencher sur le guidon et devrez peut-être ajuster votre vélo pour rester à l’aise sur la selle. Relever votre guidon peut vous aider en vous plaçant dans une position plus droite. N’oubliez pas que vous serez assise plus lourdement sur la selle. Vous pouvez donc utiliser une selle plus large, comme celles des vélos confort, qui sont conçues pour soutenir votre siège lorsque vous êtes assis plus droit.

Assurez-vous d’avoir un bon vélo et une selle bien ajustée ! Le plancher pelvien subit de nombreux changements pendant la grossesse, et avec la nouvelle répartition du poids et la laxité des ligaments, due à l’hormone relaxine , votre ajustement peut nécessiter des ajustements tout au long des neuf mois. 

Beaucoup trouvent qu’un vélo de montagne est utile dans les derniers mois pour plus de stabilité et une position verticale plus confortable

De même, vous devrez probablement adapter votre choix de vêtements. Une paire de cuissards à bretelles plus grands ou même une doublure de chamois rembourrée pour vos cuissards ou collants de maternité préférés devraient faire l’affaire.

Préparez des liquides et de la nourriture

Ne sous-estimez pas vos besoins énergétiques. Il est encore plus important de rester bien hydratée quand on est enceinte. Vous avez besoin de plus d’eau pour que votre corps puisse remplir toutes les fonctions habituelles ainsi que celles liées à la grossesse. 

Il est également plus facile de surchauffer lorsque vous êtes enceinte car votre taux métabolique est plus élevé et votre corps ne peut pas se débarrasser de la chaleur aussi facilement. 

Emportez deux fois plus de liquide que vous le feriez normalement et ne roulez pas par forte chaleur

Essayez le vélo d’appartement ou l’entraînement croisé

Si la conduite devient inconfortable, physiquement ou psychologiquement, ne vous en faites pas. Vous pouvez facilement entretenir votre forme physique en enfourchant un vélo d’appartement ou en installant le vôtre sur un banc d’entraînement stationnaire. 

Si cela vous ennuie, nagez, faites de la randonnée ou dansez. C’est votre moment pour prendre soin de vous comme vous le souhaitez

Bien qu’il y ait un risque dans presque toutes les activités, il vaut la peine de considérer comment le vélo et grossesse peuvent affecter positivement votre état mental. La dépression est fréquente chez de nombreuses femmes pendant la grossesse et la période postnatale , alors ne négligez pas les avantages que l’activité physique peut apporter.

Faire du vélo ? Oui, mais de manière adaptée !

Faire du vélo enceinte : astuces et précautions  5

Vélo et grossesse 1er trimestre

Les 12 premières semaines sont une période cruciale pour que le fœtus s’installe solidement dans l’utérus, et c’est à cette période que le risque de fausse couche est le plus élevé.

Continuez à faire du vélo enceinte mais faites-le en douceur et seulement si vous en avez envie, la fatigue et les nausées matinales, qui peuvent durer toute la journée et toute la nuit, peuvent vous obliger à vous arrêter pendant un certain temps.

Écoutez votre corps. Le cyclisme hors route n’est pas recommandé, il s’accompagne de trop de secousses et de bosses

Vélo et grossesse deuxième trimestre

Du troisième au sixième mois, les risques de fausse couche chutent de façon spectaculaire. La fatigue et les nausées du premier trimestre ont probablement diminué, ce qui signifie que vous avez peut-être plus d’énergie qu’avant.

Faire du vélo enceinte à ce stade vous maintiendra en forme et souple, ce qui devrait vous aider à faire face à toutes les douleurs liées au poids supplémentaire. N’oubliez pas de rester prudente malgré votre regain d’énergie, car une chute ne serait bonne ni pour la mère ni pour le bébé. 

Vélo et grossesse troisième trimestre

Entre le sixième mois et la date d’accouchement, votre ventre sera gros et actif. Vous serez peut-être essoufflée, surtout dans les côtes, et vous aurez du mal à vous pencher sur le guidon.

Les vélos de style hollandais ont une position qui évite de se pencher sur le ventre. De nombreuses femmes enceintes souffrent d’hémorroïdes. Une selle large avec un revêtement en gel peut donc être nécessaire.

Si vous vous sentez instable avec la bosse, il est temps de mettre votre vélo de côté, mais c’est un choix personnel. Le vélo vous maintient en forme, vous rend souple et vous donne de l’endurance pour le travail lui-même. 

Quand faire du vélo enceinte ? Peut-on continuer à pédaler pendant la grossesse ?

Faire du vélo enceinte : astuces et précautions  7

En bref, oui ! En termes de santé pour vous-même et pour le bébé, il n’y a aucun danger à faire du vélo enceinte.

Le vélo et grossesse peuvent présenter une panoplie de bénéfices ensemble. L’hormone relaxine est libérée dans les premiers stades de la grossesse. Le poids du corps augmente et les articulations deviennent moins stables car les vaisseaux sanguins et les tissus conjonctifs s’assouplissent pour soutenir le fœtus en pleine croissance. 

Au cours du premier trimestre, cela peut entraîner un sous-remplissage vasculaire. La taille des vaisseaux sanguins a augmenté mais le volume sanguin n’a pas suivi. 

Nausées, vertiges, essoufflement et fatigue sont les symptômes qui peuvent se manifester en conséquence. Cela passera dès que vous atteindrez le deuxième trimestre.

Comme la relaxine peut rendre les articulations moins stables, monter des pentes raides ou utiliser une vitesse élevée peut provoquer une gêne ou une inflammation. Si cela se produit, reposez-vous jusqu’à ce que la douleur disparaisse, puis modifiez l’intensité de vos séances futures pour éviter de surcharger les articulations. 

Le vélo est idéal pour les personnes qui commencent à faire de l’exercice, ou comme alternative à des activités à fort impact comme la course à pied ou les camps d’entraînement.

Il convient de souligner que les températures corporelles supérieures à 38 degrés peuvent être dangereuses pour le fœtus, surtout au cours du premier trimestre

Bien qu’il soit normal d’avoir chaud et de rosir lorsqu’on est actif, les femmes doivent éviter les conditions qui pourraient entraîner une surchauffe, c’est-à-dire faire du vélo en plein air par temps chaud, ou à l’intérieur dans une pièce chauffée ou mal ventilée.

Il est également important de porter des vêtements appropriés et de s’hydrater pour rester au frais.

Faire du vélo enceinte : astuces et précautions – Foire Aux Questions (FAQ)

Sur quel modèle faire du vélo enceinte 2 mois ? 

Le vélo stationnaire est une alternative convenable pour les femmes enceintes. Il s’agit d’une « option plus sûre qui offre les mêmes avantages cardiovasculaires et à faible impact que le vélo, sans pratiquement aucun risque de chute.

L’environnement et l’évolution de votre corps ajoutent au risque de chute sur un vélo de route ou de montagne, mais avec un vélo stationnaire, ces facteurs disparaissent presque complètement. Tout comme le vélo d’extérieur, le vélo stationnaire peut également contribuer à stabiliser la glycémie, à améliorer la circulation, à stimuler l’énergie et à vous préparer à avoir à la fois de l’endurance et de la force pour le travail.

Est-ce que je peux continuer à faire du vélo enceinte 5 mois ?

Oui ! Il est possible de faire du vélo enceinte, en particulier au cours du premier et du deuxième trimestre. En fait, c’est une excellente forme d’exercice. 

Peut-on faire du vélo enceinte de 7 mois ? Qu’en est-il de faire du vélo enceinte de 9 mois ? 

Au cours du troisième trimestre, lorsque votre centre de gravité se déplace et que vous devenez un peu plus maladroite, faire du vélo enceinte n’est probablement pas une bonne idée, en raison du risque de chute et de blessure pour le bébé.

Quand arrêter le vélo quand on est enceinte?

En plus de suivre les recommandations de sécurité spécifiques au cyclisme pendant votre entraînement, vous devez respecter les précautions générales et les directives de sécurité du vélo et grossesse. Arrêtez de faire de l’exercice et appelez votre prestataire de soins si vous ressentez l’un des symptômes suivants pendant l’exercice :

  • contractions douloureuses ou régulières
  • vertiges ou évanouissement
  • essoufflement (avant l’exercice ou qui ne disparaît pas après l’exercice)
  • douleur thoracique
  • maux de tête
  • douleur inhabituelle ou nouvelle
  • saignement ou écoulement du vagin
  • gonflement, en particulier des muscles du mollet
  • faiblesse musculaire affectant votre équilibre

Le vélo est une activité à faible risque, mais vous devez l’éviter s’il vous cause une douleur ou une gêne dans le bas du dos, le bassin ou les hanches.

De plus, votre prestataire de soins peut vous conseiller d’éviter de faire de l’exercice si vous présentez un risque élevé, comme un placenta praevia, un col de l’utérus court ou des antécédents d’accouchement prématuré.

Vous devriez commencer à ralentir et à vous ménager si vous n’êtes pas en mesure de maintenir une conversation tout en faisant du vélo. Si vous vous sentez essoufflée, vous devez vous arrêter.

Si vous ressentez des douleurs au niveau de la ceinture pelvienne ou de l’articulation sacro-iliaque, vous n’avez peut-être pas une stabilité centrale suffisante pour faire du vélo.

Est-il réellement dangereux pour une femme enceinte de faire du vélo ?

Si faire du vélo enceinte n’est pas nécessairement un risque en soi, il faut être attentif à certains problèmes ou vulnérabilités potentiels. Par exemple, au cours du premier trimestre, lorsque les nausées et les étourdissements sont les plus fréquents, perdre l’équilibre est un risque potentiel.

Il est important d’être prudent et d’écouter son corps et si vous vous sentez étourdie, d’arrêter ce que vous faites. Les moyens d’éviter cela sont de rester hydratée et de s’assurer que vous ne roulez pas avec un estomac vide.

De plus, les niveaux élevés de progestérone peuvent rendre les ligaments plus lâches, ce qui peut rendre une personne plus sujette aux déchirures ou aux entorses musculaires et/ou ligamentaires. Il est important de ralentir l’intensité ou de s’arrêter si l’on commence à ressentir cette tension et de s’étirer soigneusement avant et après l’exercice sur un vélo.

Puis-je faire du vélo elliptique enceinte ? Et du vélo d’appartement ?

Le cross trainer, ou le vélo elliptique, est un excellent appareil à faible impact pour les femmes enceintes. Il est si peu contraignant qu’il peut être utilisé pendant toute la durée de votre grossesse. Il est important de maintenir une bonne posture, donc n’oubliez pas de garder les épaules en arrière, la tête haute et la colonne vertébrale droite.

Il est probable qu’il y ait un réglage de la résistance que vous pouvez augmenter si vous voulez rendre l’entraînement plus difficile. Trouvez un niveau qui ne soit pas trop lent, mais qui ne vous oblige pas à trop solliciter vos muscles.

Malgré le soutien que vous offre le cross trainer, il existe toujours un léger risque de chute. Tenez les poignées à tout moment pendant l’utilisation et soyez prudent lorsque vous montez et descendez de l’appareil.

Pourquoi le vélo rpm et grossesse ?

Même si vous êtes novice en matière de vélo ou de cours de spinning, il s’agit d’une option sûre et amusante, à condition d’adopter un rythme approprié et de commencer par des exercices plus courts. Il est également important de rester assis sur le vélo, car la position debout augmente l’intensité et le risque de chute ou de douleurs articulaires.

Est-ce que le vélo d’appartement et grossesse est une bonne option ?

Les exercices comprenant du vélo d’intérieur pendant la grossesse sont généralement sûrs et recommandés par les experts.

Faire du vélo elliptique enceinte, est-ce une bonne idée ?

À mesure que votre grossesse avance, vous avez peut-être envie de vous mettre au vélo elliptique, mais vous n’êtes pas sûre que ce soit sans danger pour votre bébé. L’exercice pendant la grossesse peut être pratiqué en toute sécurité pour éviter une prise de poids excessive, préparer votre corps au travail et continuer à développer votre endurance cardiovasculaire. 

Cependant, vous devez consulter votre médecin avant de commencer un programme d’exercice pendant la grossesse. Le vélo elliptique est une option bénéfique pour les femmes enceintes car vous pouvez contrôler la résistance, la vitesse et la durée de votre entraînement.

Peut-on faire du vélo enceinte de 1 mois ?

Oui, il est possible de faire du vélo à l’intérieur pendant la grossesse, à condition d’obtenir l’accord de votre médecin au préalable

Tout Pour votre mobilité
Logo
Enable registration in settings - general