Aides pour l’achat d’un vélo électrique : Comment en tirer profit

L’achat d’un vélo électrique vous intéresse, mais son prix vous stresse ? Ne vous inquiétez pas : Vous pouvez réduire le prix grâce à une série de subventions gouvernementales et d’aides pour l’achat d’un vélo électrique. 

Lisez la suite pour savoir si vous pouvez en bénéficier et comment en faire la demande. 

Les différentes aides pour l’achat d’un vélo électrique

Les différentes aides pour l'achat d'un vélo électrique

Tout d’abord, il convient de distinguer deux types de subventions pour les vélos électriques :

  • Les subventions locales (municipales, départementales ou régionales).
  • La subvention nationale, connue sous le nom de prime au vélo à assistance électrique.

Pour obtenir la subvention nationale, il faut d’abord avoir reçu une subvention locale. La prime versée par le gouvernement fédéral ne fait que compléter la subvention locale.

Subventions locales pour les vélos électriques

Pour obtenir un coup de pouce financier lors de l’achat de votre vélo électrique, vous devez d’abord vous adresser à votre ville, région ou département :

Seules 3 régions proposent une subvention : Occitanie, Corse et Île-de-France

De nombreuses villes et départements proposent des aides financières, nous vous conseillons donc de les consulter en premier lieu.

Par exemple, si vous habitez à Paris ou dans les Bouches-du-Rhône, vous pouvez recevoir jusqu’à 400 €, tandis qu’à Lyon, cela varie entre 100 et 500 €. Il est de 100 € dans la métropole bordelaise, jusqu’à 250 € à Toulouse, et 200 € à Nice.

La plupart de ces aides pour l’achat d’un vélo électrique sont accessibles à tous, mais pas tous. Dans la plupart des cas, vous devez être résident de la ville ou du département où vous demandez la subvention locale. 

Vous devrez peut-être acheter le vélo dans un point de vente situé dans la même ville ou le même département. Ou bien, vous devrez pouvoir prouver que c’est la première fois que vous achetez un vélo électrique. 

La prime nationale pour les vélos à assistance électrique

En plus des subventions locales, le gouvernement a mis en place une prime nationale pour les vélos électriques.

Pour obtenir cette prime, vous devez remplir un certain nombre de conditions :

  • Vous avez bénéficié d’une subvention locale
  • Vous avez un revenu imposable inférieur ou égal à 13 489 €.
  • Vous êtes majeur(e)
  • Vous êtes résident français

Le montant de la subvention est égal au montant local que vous avez reçu, avec un plafond de 200 €

Ainsi, si vous achetez un vélo électrique pour 1 800 € à Paris, vous pouvez bénéficier d’une subvention pour vélo électrique de 400 €, plus le bonus écologique national plafonné entre 200 et 600 € d’aide au total. Votre vélo électrique ne vous coûtera donc que 1 200 €.

Quels types de vélos peuvent bénéficier d’aides pour l’achat d‘un vélo électrique ?

Avant de faire une demande de subvention pour un vélo électrique , assurez-vous que le vélo que vous souhaitez possède les critères requis. Pour bénéficier de l’aide nationale, le vélo doit :

  • être neuf.
  • être équipé d’une batterie sans plomb .

être conforme aux dispositions du code de la route français (c’est-à-dire que la puissance maximale continue doit être de 0,25 kilowatt et que l’assistance électrique est limitée à 25 km/h ou à l’arrêt du pédalage).

Comment demander la subvention pour les vélos électriques ?

Chaque commune, région ou département fixe ses propres procédures d’attribution de la subvention pour vélo électrique. Toutefois, dans la plupart des cas, vous aurez besoin des documents suivants :

  • Une copie de votre carte d’identité
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • RIB (relevé d’identité bancaire)
  • Une facture pour l’achat du vélo

Pour l’aide liée aux ressources (c’est-à-dire une subvention liée aux faibles revenus), vous devrez peut-être présenter votre déclaration de revenus

Pour le bonus écologique national, vous devez remplir ce formulaire et l’envoyer par courrier à la direction régionale de l’Agence de services et de paiement avec les pièces justificatives demandées.

Si le prix d’un vélo électrique vous donnait des sueurs froides, ne vous inquiétez pas. Grâce à ces subventions publiques, vous pourrez bientôt vous déplacer en toute tranquillité sur votre nouveau vélo électrique. Allez-y, investissez pour moins cher et commencez à profiter de l’argent que vous économiserez sur vos autres frais de transport ! 

L’aide financière de l’Etat

La « prime vélo à assistance électrique » accordée par l’État français peut aller jusqu’à 200 euros, et comporte quelques conditions à remplir : 

  • Elle ne peut être attribuée que si vous avez déjà reçu une aide de votre commune ;
  • Le montant de cette aide ne peut pas dépasser celui prévu par la commune ;
  • Cette aide ne peut pas dépasser cumulativement le minimum des deux montants : soit 20% du coût d’acquisition toutes taxes comprises et hors options et accessoires, soit 200 euros ;
  • Elle n’est accordée qu’aux personnes physiques, dont la cotisation d’impôt sur le revenu de l’année précédant l’achat est nulle.

Aide financière aux particuliers

Aide financière aux particuliers

Face au mouvement mondial de développement de la mobilité propre, les régions, les villes et les communes sont tout à fait susceptibles de proposer leur propre aide pour l’achat d’un vélo électrique.

Toutes les aides financières disponibles ne sont pas listées ci-dessous, nous vous conseillons donc de contacter votre ville ou votre municipalité lorsque vous envisagez d’acheter un vélo électrique afin de ne pas passer à côté d’une aide financière potentielle.

Notez également que de nombreuses collectivités ont lancé puis arrêté leurs programmes, ne parvenant souvent pas à faire face à une forte demande. Dans une telle situation, il peut être judicieux d’attendre un peu jusqu’à ce que votre collectivité mette en place un tel programme.

  • Ville de Paris : l’aide est fixée à 33% du prix d’achat, plafonnée à 400€.
  • Bouches du Rhône (Marseille) : cette aide financière est fixée à 25% du prix d’achat d’un vélo électrique et est plafonnée à 400€
  • Région Occitanie : « éco-chèque mobilité » de 100€. Il est également possible d’obtenir un « bonus sécurité » de 50€, afin d’acheter des équipements de sécurité.
  • Métropole Nice Côte d’Azur : subvention fixée à 25% du prix d’achat TTC, dans la limite de 150€.
  • Bordeaux Métropole : une aide de 100 euros pour les familles, dont les revenus sont inférieurs à un certain plafond, et dans la limite du budget annuel, alloué à cette aide financière.

  • Toulouse Métropole : l’aide est de 200 euros, pour ceux, dont le revenu imposable est inférieur à 28 800 euros.
  • Saint-Étienne Métropole : l’aide est de 200 € pour une personne imposable, 100 € pour une personne non imposable. Elle ne peut être utilisée qu’une seule fois par foyer.
  • Grand Poitiers : un « chèque e-bike », valable exclusivement auprès de certains commerces sélectionnés par Grand Poitiers. Il permet d’obtenir une réduction de prix de 25%, plafonnée à 250€.
  • Grand Lyon : l’aide de la ville de Lyon est de 100 €.
  • Orléans Métropole : les personnes dont les revenus mensuels sont inférieurs à 2 000 € peuvent bénéficier d’une aide « chèque vélo » pouvant aller jusqu’à 25% du prix d’achat, et plafonnée à 300 €. Cette aide est valable uniquement pour les achats effectués chez les commerçants partenaires.
  • Caen : le montant de l’aide correspond à 25% du prix d’achat, jusqu’à 250 €.
  • Corse : l‘opération est fixée à 25% du prix et plafonnée à 500 €. L’achat doit être effectué chez un revendeur de vélos électriques prédéfini, qui déduira le montant au moment de l’achat.
  • Nantes Métropole : exclusivement pour un e-bike familial ou un e-bike cargo (qui permet de transporter des enfants, avec des fixations pour les sacs). L’aide est fixée à 25% du prix d’achat de l’e-bike dans la limite de 300€.

Aide financière pour les entreprises

L’aide financière pour l’achat d’un vélo électrique est très répandue pour les particuliers, elle est un peu plus compliquée pour les entreprises et les professionnels.

  • Île-de-France : pour les auto-entrepreneurs, les TPE et les PME jusqu’à 50 personnes, il existe deux types d’aides financières en fonction de la puissance du « deux roues électrique ».

    Si la puissance de la batterie est inférieure ou égale à 10 kWh, le montant de l’aide financière est plafonné à 1 500 €. Reste à savoir si l’Ile-de-France intègre les vélos dans sa définition du « deux-roues électrique » puisque ce montant est nettement supérieur à toutes les autres aides.
  • Ville de Paris : les auto-entrepreneurs, les petites entreprises et les PME jusqu’à 50 employés à Paris peuvent recevoir une aide allant jusqu’à 400 € pour l’achat ou la location de vélos électriques.
  • Nantes Métropole : le montant de la subvention est de 25% sur le coût du vélo électrique, dans la limite de 400 € maximum par véhicule et dans la limite de 10 véhicules par entreprise.

Pourquoi utiliser un vélo électrique pour se déplacer ?

Tout d’abord, expliquons pourquoi vous souhaitez posséder un vélo électrique. Ce véhicule innovant est à mi-chemin entre un vélo classique et un cyclomoteur. Avec l’apparence d’une bicyclette classique et un moteur électrique, le vélo électrique vous permet d’aller plus vite et plus loin dans vos déplacements avec un minimum d’effort. 

Voici quelques autres avantages à posséder un vélo électrique : 

  • Vous pouvez aller plus vite (un vélo électrique peut atteindre 25 km/h-15 mph) avec moins d’effort. Si vous cherchez un moyen écologique de vous rendre au travail, un vélo électrique est une bonne option, car il vous évitera d’arriver au bureau en sueur.
  • Plus facile en côte et par temps venteux. Un vélo à assistance électrique peut être d’une grande aide lorsque vous êtes confronté à une résistance supplémentaire, comme le vent ou les collines. Il vous permet de négocier les pentes les plus difficiles et de braver les caprices de la météo, grâce aux différents niveaux d’assistance disponibles.
  • Voyagez autrement. Un vélo électrique vous donne la puissance supplémentaire nécessaire pour transporter des bagages, tracter une remorque, fixer un siège pour enfant ou simplement aller un peu plus vite sans vous fatiguer. Que vous exploriez votre destination de vacances ou que vous vous déplaciez dans votre ville natale, un vélo électrique vous aidera à le faire facilement. 

Conseil : Vous voulez partir en vacances en France ? Consultez nos principales destinations en France.

L’achat d’un vélo électrique est un bon investissement pour tous ceux qui souhaitent un moyen de transport plus confortable que le vélo traditionnel. Le prix, cependant, freine souvent les projets d’achat de la plupart des gens. Un vélo électrique coûte généralement entre 1 500 et 2 000 euros. 

Aides pour l’achat d’un vélo électrique – Foire Aux Questions (FAQ)

Quelle est l’assistance d’un vélo électrique ?

Tout cela s’applique à un vélo électrique « standard », où vous devez pédaler, qui est équipé d’un moteur fournissant jusqu’à 250 watts d’assistance et où l’assistance du moteur est limitée à 25 km/h (15 mph). Un vélo électrique n’a pas d’accélérateur.

Les vélos électriques ont-ils des roues libres ?

Bien que vous puissiez acheter des roues libres dans la plupart des magasins de vélos, elles sont rarement disponibles dans plus de 7 vitesses et même alors presque jamais avec un petit engrenage de 11 dents, ce qui est essentiel pour maintenir une cadence de pédalage décente sur les systèmes de vélos électriques rapides.

Peut-on conduire un ebike sans assistance ?

Étant donné que la plupart des vélos électriques pèsent deux à trois fois plus lourd qu’un vélo de montagne ou de route standard, le fait de ne pas utiliser d’assistance se remarquera immédiatement. Il n’y a pas de contournement, mais en cas de pincement, vous pouvez certainement vous rendre à l’endroit où vous allez, mais vous pourriez être un peu fatigué lorsque vous y arrivez.

Peut-on pédaler sur un vélo électrique avec une batterie à plat ?

Oui, tous les vélos électriques fonctionnent comme des vélos normaux lorsque le moteur est éteint. Vous pouvez donc simplement utiliser votre vélo électrique de la même manière qu’un vélo traditionnel, que le moteur soit éteint ou que la batterie soit à plat. Vous pouvez également utiliser le vélo normalement en mettant simplement la fonction d’assistance au pédalage sur zéro.

Qu’est-ce qu’un vélo électrique à roue libre ?

Une roue libre est un ensemble de pignons vissés sur un moyeu arrière. Lorsque vous pédalez en avant sur un vélo électrique à roue libre, vous avancez. Lorsque vous arrêtez de pédaler, les pédales s’arrêtent et vous roulez en roue libre. Si vous pédalez en arrière avec une roue libre, cela n’a aucun effet.

Qu’est-ce que la cassette sur un vélo électrique ?

Les cassettes sont un élément essentiel des transmissions des vélos, car elles vous permettent d’obtenir les différents rapports nécessaires pour monter et descendre. Installées sur la roue arrière, les cassettes comportent généralement entre sept et dix pignons, ce qui permet d’obtenir un large éventail de rapports de vitesse.

Comment convertir mon vélo ordinaire en vélo électrique ?

Il existe plusieurs façons d’électrifier votre vélo pour vous aider à grimper les côtes : vous pouvez installer une roue motrice, à l’avant ou à l’arrière : vous pouvez fixer une unité d’entraînement sur le pédalier ; vous pouvez installer un moteur au-dessus de la roue arrière et l’entraîner par friction ; ou, plus discrètement, vous pouvez dissimuler un moteur dans la tige de selle.

Les kits de vélos électriques sont-ils bons ?

Les kits de conversion pour vélos électriques ne sont pas bon marché. Les vélos de route, de montagne ou de ville de bonne qualité ne le sont pas non plus. Si vous achetez un vélo de 700 euros, vous devez ajouter le coût de la trousse de conversion, qui peut varier de 1 000 euros à 1 800 euros.

Tout Pour votre mobilité
Logo
Enable registration in settings - general